Baliste titan

Le Baliste titan est, à mon avis, l’animal le plus dangereux, car il attaque sans prévenir si vous passez près de son nid. J’en ai fais l’expérience et malgré le néoprène, les crocs ont pénétré dans ma cheville.

Critères de reconnaissance : Poisson ovale verdâtre à tête jaune. Première nageoire dorsale en forme de gâchette. Nageoire anale et seconde dorsale symétriques. Ces deux nageoires sont situées en arrière du corps. Pas de nageoire pelvienne, réduite à une pointe sur le ventre
Petite bouche avec de grosses dents souvent visibles

Description : C’est la plus grande des quarante espèces de balistes, pouvant atteindre 85 cm de longueur.
Le corps de forme ovale est comprimé latéralement. Sa coloration est verdâtre, avec la gorge et le pédoncule caudal blanchâtre et la tête jaune. Une zone plus sombre au dessus de la lèvre supérieure rappelle une moustache, ce qui explique un de ses noms communs.Les yeux sont globuleux et situés très haut sur la tête. La première nageoire dorsale est constituée d’une forte épine et de deux plus petites. Cette nageoire peut se replier dans une gouttière dorsale pour disparaître complètement. La deuxième nageoire dorsale et l’anale sont de taille identique et placées de façon symétrique en arrière du corps. Les nageoires pelviennes sont réduites à une simple protubérance sur le ventre. La bouche est très petite par rapport au corps, ressemblant vaguement à un bec d’oiseau mais possède de grandes dents coniques robustes. Enfin, le corps est couvert de larges écailles bien visibles.Les juvéniles sont clairs, avec de nombreux points noirs et une zone plus sombre qui recouvre les yeux comme un masque, ainsi que le dos.
Cliquez sur la photo pour agrandir
Biotope : Le baliste olivâtre se rencontre dans les lagons, les passes et les pentes externes de 1 à 50 m de profondeur. Les juvéniles fréquentent plutôt les petits fonds sableux abrités et parsemés de patates de corail.
Réf. DORIS – FFESSM
Distribution :  Balistoides viridescens est présent de la mer Rouge au Mozambique à l’ouest, des îles Line à la Polynésie Française à l’est, et du sud du Japon à la Nouvelle-Calédonie et le New South Wales (Australie).: