Cardinal queue fine – Holocentrus rufus

Autres noms : Marignan tet-fé (Martinique), poisson soldat à longue épine, marignan-soldat, rouge brûlé, mawali
Cardinal queue fine est utilisé surtout en Guadeloupe
Critères de reconnaissance : Corps rouge orangé parcouru de rayures argentées et de taches blanches. Gros yeux, encadrés d’un V blanc argenté penché vers l’avant. Des taches blanches triangulaires à l’extrémité des rayons épineux de la nageoire dorsale. Une série de marques blanches forme une ceinture irrégulière à l’arrière du corps. Portion souple de la dorsale érigée vers le haut et l’arrière. Pédoncule caudal très aminci, caudale nettement fourchu

Description: Généralement compris entre 13 et 25 cm de long, Holocentrus rufus peut atteindre un maximum de 32 cm. Il appartient à la famille des poissons-soldats caractérisée par une couleur rougeâtre, de grands yeux globuleux et une nageoire dorsale postérieure dressée comme la queue d’un écureuil (d’où le nom en anglais de squirrelfish : poisson-écureuil).Le corps du cardinal queue fine est fuselé, comprimé latéralement, rouge orangé, souvent parcouru de rayures argentées, les rayures étant plus visibles au-dessus de la ligne latérale* qu’en dessous. On perçoit nettement une bande verticale irrégulière de marques rectangulaires blanches qui descend de la fin des rayons durs de la dorsale jusqu’au ventre. Il possède de larges écailles rêches.
L’œil rouge à pupille noire est gros (le diamètre de l’œil occupe les ¾ de la hauteur du museau), près du front. Le maxillaire n’atteint pas une verticale passant par le centre de l’œil. La bouche est garnie de petites dents. Depuis les commissures de la bouche part un trait blanc argenté qui passe sous l’œil et file vers le bas de l’opercule*. Un autre trait blanc argenté, vertical celui-ci, s’inscrit entre l’œil et le bord de l’opercule, ces deux traits formant une sorte de V incliné et ouvert vers l’avant. La gorge est blanche.
Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Cardinal queue fine - Holocentrus rufus

Image 1 parmi 6

Cardinal queue fine - Holocentrus rufus

Le bas du préopercule* est armé d’une grande épine dirigée vers l’arrière, et il y a deux ou trois épines operculaires, peu visibles, en forme de languette aplatie.Toutes les nageoires sont de couleur jaune à l’exception de la partie épineuse de la dorsale qui a un aspect bleuté.
La portion dure, antérieure, de cette nageoire dorsale est constituée de 11 rayons épineux reliés par une membrane bleutée à l’apex* plus sombre, membrane pointée d’une petite marque blanche triangulaire à l’arrière de chaque épine. Sur les premiers rayons, la marque blanche de la membrane est plus proche de la bordure extérieure.
Sur l’arrière de la dorsale, la partie souple, remarquablement dressée vers le haut et l’arrière, est constituée de 14 à 16 rayons mous. Elle est jaune à translucide.
Le bord d’attaque des nageoires pelviennes est souligné de blanc.
La partie antérieure de la nageoire anale porte 4 rayons épineux, le troisième étant particulièrement développé, et la partie postérieure de cette nageoire anale est formée de 9 à 11 rayons mous.
Le pédoncule* caudal jaune est marqué d’une tache blanche. La nageoire caudale, fine, est nettement fourchue..
Biotope : Ce poisson se rencontre entre 1 et 30 m de profondeur. Le jour, il affectionne les zones ombragées des massifs coralliens (grottes, formations d’acropores). Plus actif la nuit, il gagne les herbiers et les zones sableuses pour se nourrir. Distribution : Holocentrus rufus est commun depuis les Bermudes et le sud de la Floride, sur toute la façade atlantique de l’Amérique centrale, jusqu’au nord du Brésil.
Références : DORIS – FFESSM