La Caouanne – Caretta caretta

 

Description: Description de l’adulte La dossière cordiforme, s’allonge avec l’âge ; elle est fuselée postérieurement, plutôt plate avec le point le plus haut en zone nuchale. Les plaques juxtaposées sont souvent desquamées et incrustées de Balanes. Quatre paires de costales, les premières en contact avec une très large plaque nuchale. Cinq vertébrales hexagonales, la première étant la plus courte, et la cinquième la plus large.
La tête est proportionnellement large à très large, triangulaire en vue dorsale. L’écaillure céphalique apparaît variable. La frontopariétale est polygonale et forme une couronne précédée par une minuscule frontale. Présence habituelle de 4 préfrontales, mais souvent avec une 5e petite plaque supplémentaire en leur centre. Le bec inférieur est bordé d’une série d’écailles.
Distribution :Bien que la distribution de cette espèce soit essentiellement tropicale et subtropicale, c’est la seule tortue marine qui ait des sites importants de ponte dans des régions tempérées. On suppose qu’elle effectue de longues migrations en utilisant des courants chauds comme par exemple le Gulf Stream dans l’Atlantique Nord.
Atlantique Ouest : Sites majeurs au sud-est des USA (Floride, Georgie, Caroline du Sud ), en Colombie, au Brésil (Etats de Bahia, Espirito Santo, Maranhão, Sergipe) ; sites mineurs au Venezuela (Archipel de Los Roques), à Trinidad, à Bélize, au Mexique (Etat de Quintana Roo), à Cuba ; nidification exceptionnelle dans les Guyanes
Cliquez sur la photo pour agrandir

12.5.14-049


Océan Pacifique : Sites majeurs dans le Queensland, à l’est de l’Australie (Wreck Island, Bundaberg) ; sites mineurs en Nouvelle-Calédonie, aux Fiji, dans les îles Salomon, au Japon
Océan Indien: Sites majeurs en Afrique du Sud (Sodwana), au Mozambique, au sud Yemen (Masirah Island); sites mineurs à Madagascar, à Zanzibar, dans l’ouest de l’Australie (Shark Bay)Réf. Chélonée

Alimentation :La Caouanne est carnivore, et grâce à la puissance de ses becs et des muscles des mâchoires, elle peut se permettre d’attaquer des proies présentant une armure ou une coquille très dures. Si elle ne néglige pas les Éponges, Méduses et parfois même des Algues, elle met surtout à son régime des Crabes et autres Crustacés, des Oursins, des Huîtres, des Gastéropodes, des Poisson.