Platax orbiculaire – Platax orbicularis

Critères de reconnaissance : Corps argenté arrondi allant jusqu’à 60 cm de diamètre. 1 bande verticale noire au niveau de l’œil et une au niveau des nageoires pectorales. Points noirs généralement présents sur le corps. Nageoires dorsale, caudale et anale plus ou moins jaunes avec une marge noire.

Description : Le platax orbiculaire est un poisson au corps arrondi, fortement comprimé latéralement, pouvant atteindre 60 cm de diamètre. Il est de couleur argentée, avec une bande noire verticale au niveau de l’œil et une au niveau de la nageoire pectorale. De petits points noirs sont généralement présents sur les flancs. Suivant l’état d’excitation ou d’activité de ce poisson (de nuit, en période de reproduction, en posture pour se faire déparasiter) la coloration générale peut varier. Le corps peut devenir très clair et les bandes noires s’estomper, ou au contraire, devenir très foncé avec notamment la moitié postérieure du corps devenant noire. La bouche est petite, avec des dents en forme de brosse. Les nageoires pelviennes sont noires avec une base jaune. Les nageoires dorsale (5 épines, 34-39 rayons mous), anale (3 épines, 25-29 rayons mous) et caudale sont jaune plus ou moins foncé avec une marge noire. Il y a une bande verticale noire en arrière du pédoncule caudal sur la queue. Cliquez sur la photo pour agrandir

Platax orbiculaire

Image 1 parmi 10

Philippines

Les individus âgés ont un corps plus ovale, avec un front très bombé. Les juvéniles ont des nageoires anale et dorsale plus développées et une coloration marron, les faisant ressembler à une feuille morte. Les subadultes prennent la coloration des adultes mais gardent des nageoires anale et dorsale longues, ce qui leur confère un aspect étiré.

Biotope Platax orbicularis vit dans les récifs coralliens, dans les lagons et les pentes externes entre 5 m et 35 m de profondeur. Il affectionne également les épaves.
Les juvéniles fréquentent les eaux peu profondes, dans les mangroves ou en eau saumâtre. Avec leur allure de feuille morte, ils se couchent souvent sur le côté, posés sur le fond, accentuant encore le mimétisme avec une feuille.
Distribution : Le platax orbiculaire est présent en mer Rouge, dans tout l’océan Indien et dans le Pacifique jusqu’en Polynésie française et du sud du Japon à l’Australie et la Nouvelle-Calédonie. Depuis 1996, il a été observé sur les côtes de Floride dans l’Atlantique tropical (introduction accidentelle ?, apporté par les eaux de ballast d’un bateau ?)