Girelle commune – Coris julis

Critères de reconnaissance : Corps élancé, long et cylindrique. Femelle : dos brun, bande longitudinale blanche sur le flanc.
Mâle : dos vert, bande longitudinale orange avec une large tache noire sur le flanc.

Description : Le corps est élancé, long et cylindrique. La tête et la base des nageoires dorsale et anale sont nues, sans écaille. Sur le reste du corps, les écailles sont petites et très adhérentes. Le corps est recouvert d’un mucus épais. Le dimorphisme sexuel est très marqué : la femelle est brune sur le dos avec une bande longitudinale blanche sur le flanc et le ventre est jaune rosé. La partie épineuse de la dorsale est de hauteur uniforme. Le mâle arbore un dos vert ou bleu et une bande longitudinale orangée en zigzag sur les flancs, marqués d’une large tache noire. Les premiers rayons de la nageoire dorsale sont allongés et marqués de rouge vif ou de noir. La taille maximale est de 25 cm.
Evolution : Les juvéniles deviennent d’abord femelles puis se changent en mâle dit de phase initiale qui ressemblent aux femelles (souvent de couleur terne). Seuls les mâles en phase terminale de maturité sexuelle arborent de splendides motifs colorés.
Cliquez sur la photo pour agrandir.

1

Image 1 parmi 6

Girelle commune mâle en phase terminale de maturité sexuelle

Biotope :Cette espèce vit, le plus souvent en grand nombre, à proximité des fonds rocheux ou des herbiers, de quelques mètres de profondeur l’été jusqu’à 100 mètres l’hiver.
Réf. DORIS – FFESSM et Guide des poissons de Méditerranée des Helmut Debelius
Distribution :Atlantique : des Canaries à la Norvège (rare au nord du golfe de Gascogne). Très commune en Méditerranée.