Ver fragile – Lumbriculus variegatus

Description : Ver annélide de 40 à 100 mm de longueur pour un diamètre de 1 à 1,5 mm. De couleur rouge à brune avec une irisation verdâtre (plus accentuée sur la partie arrière). L’adulte possède de 150 à 250 segments. Il est assez aisé de distinguer la tête de la queue de ces vers : les segments de la tête sont plus sombres, plus larges, et plus mobiles que les segments de la queue. Les 8-10 premiers segments antérieurs comprennent un prostomium* conique, un pharynx musculaire, ainsi que le sexe masculin et les organes sexuels féminins (hermaphrodisme). Pas de clitellum* visible.
Les soies, peu nombreuses (huit par segment et sur deux rangées), ne sont guère visibles à l’œil nu.
Pas d’yeux mais des cellules photo-réceptrices sont présentes dans tous les segments du corps.
Il nage très facilement : on dirait un tire-bouchon en action.
Cliquez sur la photo pour agrandir

1

Image 1 parmi 1

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Biotope : On le trouve essentiellement en eau peu profonde dans les lacs, les étangs et les eaux stagnantes mais aussi dans les flaques en forêt. Souvent au milieu de la végétation aquatique et dans la vase ou le gravier. Il ne construit pas de tube mais vit planté dans la vase en ne laissant dépasser que l’extrémité arrière de son corps qui se dresse immobile à la verticale ou en oblique.
Il peut toutefois être visible dans les sédiments vaseux des eaux plus profondes.
Distribution D’origine holarctique* (Amérique du Nord, Afrique au nord de l’Atlas et Eurasie au nord de l’Himalaya), il a été introduit dans les zones tempérées du monde entier: