Tortue imbriquée – Eretmochelys imbricata

Le nom de l’Eretmochelys imbricata  » Tortue imbriquée » vient de la superposition des écailles de sa carapace. En Polynésie, elle est également appelée « tortue bec de coq ». Régime alimentaire : plutôt omnivore lorsqu’elle est jeune, elle devient carnivore à l’âge adulte et se nourrit essentiellement d’éponges. La longueur moyenne de la carapaces de et 0,85 m. pour un poids moyen de 60 – 70 kg. La tortue imbriquée à 2 paires d’écailles entre les deux yeux.

2 paires d’écailles entre les yeux Bec de coq Carapace avec écailles imbriquées
Description de l’adulte : La dossière est étroite, cordiforme ou elliptique (la plus grande largeur est au niveau des deuxièmes et troisièmes costales), recouverte de plaques imbriquées comme les tuiles d’un toit et souvent incrustée de Balanes et autres organismes parasites; l’imbrication peut disparaître par une usure due à l’âge. Le bord externe de la dossière est denticulé en raison de la terminaison pointue postérieure de chaque marginale. Toujours 5 vertébrales et 4 paires de costales. Les premières costales sont sans contact avec la plaque nucale.La tête est petite, comprimée, allongée, à museau étroit armé bec très pointu et crochu. On note la présence de 2 paires de préfrontales et de 2 à 4 postoculaires de chaque côté. Une paire de pariétales plus ou moins longues selon l’âge est présente derrière la frontopariétale ; présence d’une unique et large supraoculaire au-dessus de chaque œil. Cliquez sur la photo pour agrandir

Tortue imbriquée

Image 1 parmi 6

Tortue imbriquée - Eretochelys imbricata

Les membres antérieurs sont trapus ; leur extrémité n’arrive (en position normale) qu’au niveau des 4e ou 5e marginales. Deux griffes à chaque patte sont séparées entre elles aux antérieures par 2 grosses plaques, et aux postérieures par une seule.

Description de la nouveau-née  : La dossière de la Tortue imbriquée nouveau-née est ovalaire ; elle est recouverte de plaques juxtaposées. Des petits tubercules médians ornent les vertébrales les costales. Sa coloration est plus homogène que chez l’adulte et les immatures. Sa dossière est uniformément brun rougeâtre, chocolat, avec marginales, parfois costales et tubercules jaune à brun doré; plastron brun noir. La frontopariétale et parfois les autres plaques céphaliques sont d’un brun doré ; côtés de la tête, museau et membres gris sombre. La frange bordant l’extérieur des quatre membres est claire.

Distributions : La Tortue imbriquée est la plus tropicale de toutes les tortues marines, surtout liée aux formations coralliennes ; elle n’atteint jamais de hautes densités de populations. Sa ponte est confinée entre le 25°N et le 35°S. Solitaire pour la ponte, et contrairement à L. olivacea, elle nidifie de façon préférentielle sur les très petites îles à sable grossier.
Atlantique Ouest : Sites majeurs dans la Péninsule du Yucatan (Isla Aguada, Rio Lagartos), à Panama, au Guatemala, à Bélize, à Cuba (Isla de Piños) et dans d’autres îles caribéennes (République Dominicaine, Jamaïque, Mona Is., US Virgin Islands, Antigua, Barbade, Turks et Caicos, Grenade, Grenadines, Guadeloupe, Martinique), Brésil (Etat de Bahia) ; sites mineurs en Guyane française, au Surinam, au Guyana (Shell Beach), au Venezuela (Isla Margarita, I. Flores, I. Blanquilla), sur Trinidad (Monos Is., Huevos Is., Chacachare Is.) et Tobago, en Colombie, au Costa Rica, au Nicaragua.
Atlantique Est : Il n’y a pas encore de véritables sites majeurs identifiés. Sites connus dans l’Archipel des Bijagos (Guinée Bissau), en Guinée (Ilot Cabri), et dans le Golfe de Guinée sur les îles et îlots de Bioko, Princípe, São Tomé, Las Rolas, Corisco, Elobey Petit, Mbanye et Hoco.
Océan Pacifique: Sites majeurs sur des petites îles du Golfe de Thaïlande, en Malaise, en Indonésie (Sumatra, îles Seribu dans la Mer de Java, îles Riau…), en Australie (Great Barrier Reef, North West Shelf, dans les îles Salomon ; sites mineurs aux Philippines, en Papouasie-Nouvelle Guinée, dans nombreuses îles de Micronésie, dans les Samoa.
Océan Indien: Sites majeurs aux Seychelles, en Mer Rouge, dans les Golfes d’Aden et d’Oman, en Arabie Saoudite, dans les îles des Territoires britanniques de l’Océan Indien (BIOT) ; sites mineurs aux Comores, à Mayotte, dans les Iles Eparses (Tromelin, Europa), sur Maurice, Madagascar, en Tanzanie, au Kenya, à Zanzibar, au Sri Lanka.
Mesures et poids :La taille des femelles adultes est très variable selon les populations. Les femelles mesurées au Guyana ont une longueur moyenne de dossière de 83,8 cm, avec des extrêmes de 80 et 89 cm. Une femelle observée par P. C. H. Pritchard au début des années 70 sur une plage vers les Ilets Bâches, en Guyane française, mesurait 94 cm de long. Le record semble détenu par une femelle de 107 cm ayant pondu en Malaisie. Le poids des femelles matures varie de 27 à 86 kg ; record de 139 kg en Afrique du Sud.
La Tortue imbriquée nouveau-née mesure dans les Guyanes entre 38 et 46 mm, et pèse environ 15 g.