Grand Cormoran

Phalacrocorax carbo

Description : Plumage noir à reflets métalliques bleutés, tache blanche à la cuisse et parfois au cou, bec crochu, long cou et pattes palmées
Taille : 90 cm
Nourriture : poissons
Nid : Aire de branchettes en colonie sur falaise ou grands arbres; non nicheur sur le Léman

Ponte : mi-mai
Statut : hivernant assez abondant
Où l'observer : en vol partout au-dessus du lac, posé sur les enrochements, dortoir principale aux Grangettes, à Préverenges à l'ile aux oiseaux.

Au début du XXe siècle, les apparitions de Grand cormoran étaient un événement exceptionnel. Ce n'est que depuis sa mise sous protection dans les années 1970 que l'espèce a prospéré. Aujourd'hui, le platane de la minuscule île de Peilz devant les Grangettes héberge jusqu'à 3000 individus en automne. Au réveil, les cormorans quittent leur dortoir des Grangettes pour une séance de pêche. L'expédition peut les amener jusqu'à l'autre bout du lac. Il parcourt ainsi jusqu'à 130 km, aller retour.

Plumage nuptial

Plumes filamenteuses blanches à l'arrière des joues et rond blanc à l'arrière du flanc ; blanc de la tête plus étendu chez la race continentale sinensis. Poitrine et ventre blanchâtre

Plongeant avec élan pour attraper un poisson, ils le saisissent de leur bec crochu et remonte pour l'avaler, tête la première. Rassasié, ils se reposent et digèrent sur des perchoirs où ils sèchent leur plumage, ailes étendues

Habitat
Lac, étangs, fleuves, côtes maritimes même profonde. Forme des dortoirs sur des arbres morts au bord du rivage

A Préverenges, l'ile aux oiseaux héberge aussi une grande colonie.
Toutes les photos de de site ont été prises à cet endroit en 2022

CRIS ET CHANTS 
Le Grand Cormoran émet des croassements gutturaux au nid et au dortoir. Il est plutôt silencieux lorsqu’il est loin de la colonie.